Rien ne se perd, tout se transforme !

Les Palettes sont bavardes …

Bonjour par ici,

Comment c’est aujourd’hui ?

Sauvent, nous parlons de nos actions, des objets que nous créons – pardon, que nos menuisiers créent, de nos présences, …

Mais jamais de nous !

Bavardes, pipelettes et piailleuses comme nous sommes, ce serait bien malheureux que nous ne discutions pas. Et il y a toujours quelque chose à dire sur quelque chose.

Oh, ce ne sont pas des ladilafé, juste des discussions de palettes !

Donc, nous nous sommes prêtées au jeu de l’interview.

Vous verrez, ça fait super sérieux comme ça, mais ça l’est !

On y va ?

« Bonjour Marguerite, ton action s’inscrit dans le double objectif de favoriser l’insertion et de le faire dans le respect de l’environnement. Peux tu nous expliquer ta démarche ? »

C’est effectivement l’objet premier des Palettes. Se dire que chacun peut agir localement sur son environnement en ayant une action sociale et une activité créatrice ; Je crois que cela s’appelle le développement durable !

« Tu travailles principalement avec des chômeurs de longue durée. Quelle est la spécificité du travail d’insertion?  »

Selon moi ce sont des personnes qui ont été maltraitées par un parcours personnel ou professionnel difficile mais qui ont un savoir-faire qu’il faut savoir valoriser. Il y a un taux de chômage extrêmement fort sur l’Ile. Tous les projets doivent être accompagnés !

« Locale, l’action de l’association « les palettes de marguerite » fait appel à des compétences locales pour une clientèle qui l’est tout autant. C’est donc là ta marque de fabrique ? »

C’est un ensemble ; Un circuit court :

Nos déchets, nos menuisiers, nos créations et notre fabrication péi. Nous engageons concrètement une réflexion sur nos modes de consommation.

« Quelles sont les actions des Palettes de Marguerite dont tu êtes la plus fière pour l’année 2014 ? »

La première est d’avoir créé l’association et d’avoir réussi à surmonter presque tous les obstacles pour arriver à souffler notre première bougie. Mais surtout d’avoir réussi à créer des
emplois, de l’activité et de plaire aux réunionnais. Nous nous structurons tipa tipa.

Nous voulons encore évoluer. Non seulement je suis bavarde mais aussi très inventive et pleine d’idées.

« Merci Marguerite, nous voilà à la fin de cette interview.
Longue vie aux palettes et … à bientôt pour de nouveaux bavardages ! »

A Bientôt !

 

Les Palettes au Travail

1 commentaire
  1. bonjour
    je viens darriver sur lile et reste jusque fin juin
    je suis infirmiere et ai pris une dispo d 1 an
    je cherche a integrer une asso pour connaitre les personnes ,donner de mon temps ,
    j ai connu votre site par hasard ,votre activite m interesse beaucoup car elle est en adequation avec ce a quoi j aspire .
    j aimerais beaucoup visiter votre atelier
    cordialement
    laurence

Laisser une réponse